5 Jul 2012

Cérémonie de clôture à Bouaké et fin de la tournée africaine

Cérémonie de clôture à Bouaké

Alors que l’année scolaire se termine au groupe scolaire Irdo, les enfants restent, impatients de visiter MuMo à leur tour et de s’essayer à la peinture avec Emmanuel. Le temps semble suspendu à l’expérience artistique. Certains enfants ne parlent pas le français. La belle affaire! Isabelle et Roberte s’adaptent, réduisent les explications à un essentiel qui confine à la poésie : avec l’oeuvre de Jim Lambie, “on marche sur un tableau”, avec celle de Nari Ward, “on mélange des couleurs comme on mélange des cultures”. Leur apprendre à regarder. Leur donner l’occasion de s’arrêter, observer, sentir. Les émotions feront le reste.

La cérémonie de clôture de l’étape de Bouaké est ambiancée par Monsieur Koffi N’Dri, conseiller pédagogique et Monsieur Ladji, directeur de l’association des parents d’élèves, qui se sont particulièrement impliqués. Le séjour de MuMo dans leur établissement scolaire a galvanisé leur sens de l’initiative. Les enfants sont fiers de présenter leurs travaux de peinture aux directeurs. ” MuMo et l’atelier d’Emmanuel ont permis de développer une forme de solidarité entre les les enfants “, confie Eugénie Kouakou Amoin, directrice à l’école. ” Pendant la séance de peinture, ils ont pris plaisir à échanger leur impressions. Depuis la venue de MuMo dans l’école, nous avons eu beaucoup moins de bagarres.” Rassemblés dans la cour, sous les manguiers, les élèves et tout le personnel éducatif de l’école remercient l’équipe d’avoir choisi leur école pour le passage de MuMo à Bouaké. “Cette expérience artistique, esthétique, et humaine a projeté les enfants dans un univers de beauté” confie Monsieur Ladji avec émotion. ” Travailler dans un cadre agréable est très motivant pour leurs études et leur épanouissement. L’année prochaine, nous allons planter des fleurs devant les classes, je suis sûr que cela encouragera d’autres parents à scolariser leurs enfants. Nous allons être débordés par les demandes d’inscription!”

Le 28 juin au matin, MuMo quitte le groupe scolaire Irdo, pour Abidjan, le port, le bateau, qui le ramènera en France. L’art a planté ses graines dans l’esprit des enfants. La “bibliothèque”, où s’est tenue l’atelier, est à présent ornée de superbes fresques, réalisées par quelques talents décelés parmi les élèves d’Irdo. Traces indélébiles de l’expérience, ce qui ne s’est pas dit par les mots, se lit sur les murs.

Fresque murale du groupe scolaire irdo

Facebook Twitter Email

Leave a Reply